L’odeur de la mort

Aujourd’hui. Je vous propose de découvrir ou de redécouvrir ce poème qui est un de mes préféré.
Ceux qui ont lu le livre « L’Homme à la tête de chat » le connaissent déjà. Leur avis sur ce texte m’intéresse. Vous pouvez commenter et échanger avec l’artiste.
Pour les autres, si vous êtes curieux…

L’odeur de la mort

Sens-tu le bouquet divin ?
D’un matin assassin
Je me couche et t’étreins
Dans ce lit sans lendemain

Même si tu crains le pire
Ma lumière fauve t’attire
Je les ferai souffrir
Mais je te ferai jouir

Caresse-moi et mange-moi
Je suis la plus fidèle
Des douleurs immortelles
Et des beautés cruelles

Bois ma virginité
Prends ma vie sans offense
Je veux te voir goûter
L’immaculée souffrance

Attends-tu que je te prenne
Juste avant de t’enfuir
Est-ce la peur qui te freine ?
Il est temps de partir

Daniel Tahl
Tous droits réservés 2018
Extrait du roman “L’Homme à la tête de chat » en vente chez TERRE EN CIEL EDITIONS

Partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *