Les deux lunes

La nuit tombe ici bas
Et mon ange dort déjà
Quand moi aussi je pars 
Loin du monde autre part

La nuit t’emporte ma douce
Pendant que moi je glisse
Sans remords, sans secousses
Je flirte avec le vice

Les étoiles défilent
Dans un monde sans bruit
Monte l’escalier agile
Et ma raison s’enfuie

Je contemple le rocher
Et le plateau des loups
Sous un ciel déchiré
On est tous un peu flous

Je m’invite au voyage
Au delà des nuages
Les idiots sans rivages
Je vous quitte sans hommage

Loin des hommes et des fous
Je m’invente des lagunes
Où les anges sont partout
Et je vois les deux lunes

Quand le ciel se duplique
Quand la raison abdique
Quand mon esprit supplique
La rédemption mystique

Je me noie sans remords
Dans le marc d’infortune
Je ne crains pas la mort
Et contemple les deux lunes

Daniel Tahl
Tous droits réservés 2018

Partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *