Je la regarde dormir

La lune éclaire les noirs reflets
De la crinière sauvage
Qui court sur l’oreiller
D’une reine sans visage

J’suis un veilleur de nuit
Dans l’ombre du désir
Celui de l’insomnie
Pour la regarder dormir

Je suis une sentinelle
Une tour dans le ciel
Qui veille sur une belle
Aux grands yeux d’aquarelle

Deux heures avant l’aube
J’ai saisi le moment
Pour contempler le fauve
Merveille, femme enfant

Si un songe t’agresse
Je viendrai te sauver
Le répit d’une tigresse
Apaise le guerrier

Nul besoin de dormir
À côté d’une princesse
Car sa beauté inspire
La plume qui caresse

Daniel Tahl
Tous droits réservés 2018
Partager sur :

2 réponses sur “Je la regarde dormir”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *