Champion d’immonde

Le ciel est rouge,
Empoisonné
Plus rien ne bouge,
Odeur brûlée

Gronde la foule
Têtes enivrées
Comme une houle
Déraisonnée

Fierté fêlée
Par la victoire
Viens prendre le thé
Chez les barbares

Mémoire perdue
Du roi pelé
Des bras tendus,
Décérébrés

Je préfère boire
La limonade
Des hommes de gloire
Loin des écrans
D’un monde malade

Daniel Tahl
Tous droits réservés 2018

Partager sur :